VIVRE et pas simplement exister.

VIVRE  et pas simplement exister.

Et cric et crac l'histoire sort de mon sac

 

 

                      ET... CRIC

                                ET... CRAC

                                               L'HISTOIRE SORT DE MON SAC

 

 

Notre classe est dotée d' un coin / lecture  bien achalandé. 

 Notre maîtresse a  soin de nous proposer des albums de littérature de jeunesse qui traitent de thèmes variés,  mettant en scène tantôt des héros, tantôt des héroïnes.

Alternativement, elle nous lit ou nous raconte de nombreuses histoires fictives, dans le but, dit-elle de nourrir notre imaginaire.

Nous affectionnons les contes  qui nous tiennent en haleine et  accélèrent les battements de nos  petits  coeurs.

Nous apprécions, par-dessus tout, les moments de lecture libre où chacun choisit de lire le livre qui correspond à  son état d'âme du moment; là, pas de contrôle de la maîtresse. Notre liberté est liée à l'unique consigne de  ne pas gêner notre voisin.

Quel régal pour nous de relire une histoire déjà entendue ou de découvrir une parodie d'une histoire connue!!!

Nous abandonnons toujours à regret notre livre.

Il nous arrive de connaître par coeur certaines histoires, ce qui nous permet d'engranger un vocabulaire un peu plus soutenu.

Parfois nous procédons à des rappels de récit et  faisons nôtres les tournures langagières des auteurs.

Nous jouons aussi aux auteurs et avons écrit des livres en imitant la structure de certains ouvrages.

Nous  livrons à votre critique, le dernier conte écrit collectivement et issu entièrement de notre imagination.

 

 Novembre 2010

 

Il était une fois une pieuvre qui vivait dans l'océan Atlantique avec ses amis les poissons.

Elle était très belle et se pavanait en montrant ses huit tentacules.

Elle était avare et ne prêtait jamais ses coquillages et ses étoiles de mer.

Un beau matin, un requin affamé chercha à la dévorer; elle  s'enfuit et  se faufila  dans un trou mais le prédateur eut le temps de lui saisir un tentacule.

Elle pleura en comptant ses tentacules car elle n'était plus la plus belle.

A partir de ce jour, elle partit dans l'océan toute triste,en priant pour qu'un nouveau tentacule repousse.

 

                                                          FIN

 

 

Pour stimuler notre désir d'écrire et affiner nos compétences en écriture, notre maîtresse nous a proposé de réaliser des productions partielles.

Ainsi, avons -nous élaboré le début de notre conte.

A vous de lire et d'imaginer une suite possible.

 

 

Il était une fois un renard qui habitait au coeur de la forêt; ce gourmand fainéant n'arrivait pas à attraper un lièvre car ces malins couraient trop vite...   (Saranne )

 

Il était une fois un cygne généreux qui habitait dans une ferme. Il avait pondu  cinq oeufs et il les  couvait... ( Oshra)

 

 

Il était une fois un loup qui habitait dans les bois sombres.C'était un vieux filou qui aimait manger des  bonbons. Un beau matin, il alla chez le confiseur demander deux paquets de bonbons... (Samuel)

 

Il était une fois un chien qui habitait dans une grande niche. Comme il avait faim, il partit chercher un os chez le boucher....( Darel)

 

Il était une fois un castor qui vivait dans la forêt claire. Il était gentil et prêtait ses outils à ses copains castors. Un jour, une vache en colère vint lui demander un marteau...  (Paloma )

 

 

Décembre 2010

 

Nous avons lu à plusieurs reprises l'histoire  source du petit chaperon rouge et la connaissons presque par coeur.

Nous nous sommes régalés à la lecture de quelques parodies.

Comme nous avons  ri à la découverte de l'une d'elles, quand le petit chaperon rouge a feint de vouloir  "faire pipi"à l'extérieur et en a profité pour s'enfuir ! 

Aussi, avons - nous accepté avec enthousiasme  d'écrire collectiment, une parodie de ce conte qui nous est cher.

Nous vous en livrons le début.

 

 

Il était une fois une petite fille qui habitait dans une ferme. Sa maman lui avait cousu une cape rouge; elle la portait tous les jours même pour rester chez elle.

 Le village l'appelait : Petit chaperon rouge .

Un beau matin, sa maman l'envoya apporter à sa grand- mère qui était un peu malade, un gâteau et un petit pot de miel.

Au croisement de deux chemins, elle rencontra le loup garou qui lui demanda:

- Où vas- tu de si bonne heure ?

- J'apporte à ma grand- mère qui est souffrante, un gâteau et  un petit pot de miel.

- Que dirais- tu de faire une partie de cache- cache?

- D'accord ! répondit le petit chaperon rouge.

Le loup lui dit alors : C'est toi qui comptes et moi je vais me cacher.

La fillette se mit à compter 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 ...

Entretemps, le filou prit ses jambes à son cou et partit chez la vieille dame.

 

 

 

 

 

 

                                                              A  SUIVRE

 

 

 

Le monstre défonça la porte, se précipita sur la vieille dame et la goba d'un trait. Ensuite, il se cacha dans le placard à balais et attendit silencieusement que la fillette arrive.

Un peu plus tard, le petit chaperon rouge arriva chez sa mamie et elle se dit:

- Que s'est- il  passé?  Pourquoi la porte est -elle défoncée ?

Elle entra en tremblant et cria:

-Grand- mère, grand -mère , où es - tu ?

Personne ne lui répondit et elle eut extrêmement peur.

Soudain, le loup bondit hors de sa cachette et l'avala d'un trait.

Un bûcheron qui passait par là, vit que la porte tombait en morceaux; il entra et lança fortement sa hache à la tête du loup qui tomba mort par terre.

L'homme lui coupa le ventre, délivra les deux victimes qui lui firent un bisou.

 

                                                                FIN

 

 

 

Janvier

  

Pour mieux  maîtriser le schéma narratif, nous nous entraînons à écrire des histoires fictives.

Nous composons mentalement notre histoire et la dictons à la maîtresse qui l'écrit peu à peu sur une feuille.

Elle intervient  en cours de dictée pour nous réclamer des termes précis, des désignations différentes pour éviter les répétitions  ou des indicateurs de temps . Elle nous  rappelle  sans cesse que le lecteur doit comprendre notre histoire.

A vous de les lire et de nous dire si elles sont claires.

  

 

Il était une fois un cormoran merveilleux qui vivait de l'autre côté de l'océan.

Il aimait pêcher des poissons multicolores.

Un jour, il plongea pour attraper  des poissons volants qui sautaient dans la mer.

Une rascasse gourmande s'approcha de lui pour lui piquer la patte mais d'un coup d'aile, l'oiseau plongeur sortit de l'eau sans rien manger.

Il rentra chez lui tout triste et le ventre vide.    (Oshra)

 

 

Il était une fois une cane qui n'arrivait pas à flotter sur l'eau car elle était toujours épuisée.

Un matin, pendant qu'elle se baladait, elle rencontra son ami le lapin et lui demanda:

-Que faut il que je mange pour ne plus être épuisée ?

Il lui conseilla de manger des paquets d'épinards.

Elle obéit et pendant plusieurs jours, elle dévora des centaines de branches d'épinards et elle put flotter sur l'eau de la rivière.

Quand on a du mal à faire quelque chose, il suffit de demander. (Saranne)

 

 

Il était une fois un crocodile qui habitait dans la forêt avec  ses parents.

Un jour il alla porter à son oncle un gâteau à la fraise.

En chemin, il rencontra un hippopotame qui voulait dévorer le délicieux gâteau.

Le crocodile courut à toutes jambes pour échapper à cette montagne de viande et arriva essoufflé chez son oncle.

Pendant ce temps, l'hippopotame fatigué s'arrêta et dormit au pied d'un prunier.  (Paloma)

 

 

Il était une fois un renard qui aimait par-dessus tout chasser les lapins.

Un matin, il partit à la chasse dans les bois.

Il se camoufla derrière un buisson et attendit patiemment qu'un lapin passe.

Quelques minutes après, un lapin téméraire passa sur le chemin.

Le renard bondit sur lui pour le dévorer mais il le rata.

Il se cacha à nouveau et attendit. Une poule traversa avec ses petits. Ce malin plongea sur elle et la goba d'un trait. Les poussins, tremblant de terreur, s'enfuirent de toutes parts.

Le renard rassasié alla se reposer sous un arbre et se dit: "Finalement les poules sont excellentes !"    (Samuel)

 

 

Il était une fois,une tortue de mer généreuse qui habitait dans l'océan.

Un jour une autre tortue vint la voir et lui demanda de lui offrir un oeuf parce qu'elle n'en avait pas pondu.

Elle accepta gentiment de lui donner un oeuf.

L'autre tortue la remercia et partit  chez elle avec son précieux cadeau.  (Thaïs)

 

 

Mars

 

Des contes, encore des contes.....

 

Ici, la maîtresse nous invite à produire un conte avec une contrainte; nous devons utiliser, à notre gré, les trois mots suivants: lionne, lionceau et cobra

 

 

Il était une fois une lionne et son lionceau qui habitaient dans la forêt . Un jour la maman dit au petit:

- Je vais chez le médecin car je suis malade; ne va pas près de la rivière car tu risques de  te noyer!

 Quelques minutes après son départ, le lionceau eut faim et alla à la rivière pour pêcher un poisson.

 Il glissa dans l'eau  et cria:

- A l'aide, à l'aide !!!

Son ami le cobra l'entendit et lui lança une corde.

Le lionceau la saisit et grimpa sur la berge.

 - Merci de m'avoir aidé lui dit-il .                  ( Saranne)

 

 

 

Il était une fois une chèvre et son petit qui habitaient dans la savane.

Un matin le petit se réveilla et ne vit personne.

Il se dit : "Où est passée ma maman ?

Il attendit très longtemps mais ne vit personne; il sortit alors de sa demeure pour regarder aux alentours.

Il vit une lionne et son lionceau qui passaient par là.

La lionne se dit:

-Tiens un chevreau tout seul, il me servira de dîner !

Elle le saisit au cou et l'animal expira car les dents de la lionne avaient atteint leur but.

Quand la mère revint chez elle , elle ne vit pas son petit.

Elle s'inquiéta et demanda à son voisin le cobra:

- As- tu vu mon petit ?

-Non, je n'ai rien vu du tout lui répondit- il.

Elle demada à une girafe

 As - tu vu mon petit ?

- Oui, j'ai aperçu une lionne affamée qui le dévorait.

La chèvre rentra chez elle et pleura des larmes de sang.   (Samuel)

 

 

Il était une fois une lionne et un lionceau qui habitaient dans la profondeur des bois.

Un beau jour, le lionceau jouait sur le bord de la rivière; il glissa dans l'eau froide et se débattit.

La lionne appella rapidement son ami le cobra pour l'aider mais il ne réussit pas à le sortir de l'eau.

La lionne courut dans tous les sens, jeta une grosse branche dans la rivière pour que son petit monte mais la branche se brisa en deux. L'animal prit alors une une longue liane qu'elle lança dans l'eau; son petit la saisit et sortit de l'eau. (Oshra)

 

 

Il était une fois une lionne et son lionceau qui habitaient au plus profond des bois.

Un jour, tandis qu'ils couraient entre les arbres, ils virent un cobra qui passait à côté d"eux.

Le cobra envoya son venin sur les deux animaux mais il ne réussit pas à les toucher.

Ils étaient sauvés! ( Thâïs)

 

 

 

 

 

 



17/11/2010
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 119 autres membres