VIVRE et pas simplement exister.

VIVRE  et pas simplement exister.

Discussion philosophique à l'école

 

                                          

                 

 

 

                 Discussion philosophique à l’école

 

Je vois d’ici vos yeux surpris et interrogateurs !

Oui vous avez bien lu, il s’agit bien de philosopher à l’école. Est ce possible direz vous ? Philosopher  au même titre qu’au lycée ? En quoi peut consister cette activité avec des enfants si jeunes ?
 Notre maîtresse nous a expliqué  qu’il  s’agissait d’instaurer un nouvel espace de parole qui nous permettrait  de développer notre pensée critique ou à défaut de  renforcer l’apprentissage du langage en général. Quelques règles  ont été définies pour le bon déroulement de l’activité :

- Attendre son tour de parole
- Ne pas répéter ce que quelqu’un d’autre a déjà dit
- Ecouter attentivement  les autres afin de réagir
- Argumenter pour justifier son choix ou sa préférence en cas d’objection.

 Ce matin, notre maîtresse a lancé la discussion à partir  de la question suivante : Qu’est ce qu’aimer ? Elle  nous a donné successivement la parole à notre demande tout en restant en retrait le plus possible ; elle jouait le rôle d’un animateur et ses interventions consistaient à nous interroger parfois, à mettre en valeur nos  énoncés, à rapprocher les prises de paroles communes et à susciter des moments philosophiques (moment de prise de conscience, de conversion librement consenti).
Nous avons tenté de jouer le jeu et nous y avons pris du plaisir. Certains d’entre nous n’ont pas résisté à la tentation de   reprendre des propos déjà énoncés ou ont eu du mal à justifier clairement leur choix.
 Mais... nous n’en sommes qu’au premier round.

Suivent quelques paroles de sagesse des élèves :

Aimer c’est quand on se fait plein de bisous.
Aimer c’est faire un câlin à ses parents.
Non, aimer ses parents c’est leur obéir.
Aimer c’est aussi visiter les personnes âgées qui sont en fauteuil roulant.
Aimer c’est partager son goûter avec un ami qui n’en a pas.
On aime ce qui est bon.
Aimer a d’autres sens ; on peut aimer chanter, lire ou écrire.

Oui on peut aimer un pays comme l’Inde, l’Amérique parce qu’ils sont grands.
Aimer c’est soigner les animaux pour qu’ils soient enfin libres.
Aimer c’est pardonner à quelqu’un qui vous a fait du mal.
Aimer Dieu c’est lui obéir tout le temps.

 

 

 

Autre discussion: Que préférez vous, travailler ou jouer?

 

Je préfère travailler parce que cela fait fonctionner mon cerveau.

Je pense que le jeu aussi peut faire travailler le cerveau, par exemple le jeu de syllabes.

Je pense que travailler est mieux que jouer car on apprend beaucoup de nouvelles choses comme par exemple les charades.

Je préfère travailler parce que je réfléchis.

Je préfère travailler car je veux grandir vite dans la vie.

Je suis d'accord car quand on joue on ne grandit pas vite.

La maîtresse: Et Léanne? Elle ne grandit pas ?

Oui, les bébés grandissent même quand ils jouent.

Oui, mais pour grandir il faut aussi boire et manger

Oui, mais le travail est plus important.

Pour moi jouer est plus important parce que j'aime rigoler et gambader dans le jardin et j'ai des muscles.

Non je préfère travailler, lire par exemple et j'apprends le mode de vie des animaux.

Moi quand je regarde un documentaire à la télé j'apprends aussi le mode de vie des animaux.

Non c'est mieux de travailler car mes neurones se connectent et je suis plus intelligent.

 

 



27/11/2011
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres