VIVRE et pas simplement exister.

VIVRE  et pas simplement exister.

Concours de poésie 2015

                                                      Concours de poésie 2015

 

Cette année scolaire notre classe présente un nouveau profil puisque 6 d'entre nous  ont rejoint les rangs des collégiens.

Des petits de 5 et 6 ans sont venus renflouer nos rangs.

Après réflexion nous avons décidé de reconduire notre concours de poésie en le retardant dans le temps, histoire de permettre aux nouveaux de se laisser apprivoiser par cette  forme de  poésie contemporaine qui s'écarte des sentiers quotidiens et ose la rencontre entre des mots  curieux.

Comme l'affirme  notre enseignante "la valeur n'attend pas le nombre des années"

N'est-ce pas???

Nous avons donc dit et écrit moult phrases poétiques avec hardiesse et sans aucun préjugé sclérosant notre âme ou notre esprit.

Ainsi,  nous vous invitons à  lire et relire nos productions  et à voter pour les 3 poèmes qui ont fait vibrer votre fibre émotionnelle.

Votez massivement et faites voter autour de vous.

Nous comptons sur vous et vous en remercions.

 

 

 

Numéro1

Quelques perles de pollen tombent des bambous et s'envolent dans le vent mécontent.

 

 

Numéro 2

Quand tu entendras  le bonheur te chuchoter à l'oreille des poèmes colorés

Tu tendras la main à l'aube du buisson.

 

 

Numéro 3
Si je caresse le jour

Il me répond que la fleur de lune joue avec les arbres joyeux.

 

 

Numéro 4

Le puits m'a dit d'aller toucher la rivière dormante

Qui rêve d'eaux géantes.

 

 

Numéro 5

Les gouttes de pluie endormies

Entre les racines

Rêvent d'aurores boréales

Qui se posent sur les doigts de la montagne.

 

Numéro 6

Quand tu m'apercevras dans l'ombre de la vie

Je te raconterai le secret des nuages

Et tu me conduiras au bateau de l'amour

Pour retrouver le fossé de l'enfance.

 

Numéro 7

 

Quelques gouttes de nuages

Ont glissé au bord du ciel

Pour mouiller l'océan

Qui retient les couleurs du ciel.

 

Numéro 8

Les fleurs rient avec les papillons heureux.

 

 

Numéro 9

J'aimerais lire  sous l'ombrelle de l'aurore

La jonquille apeurée cachée

Derrière le rideau de verdure

Et les mains de folioles glissées

Dans  le mystère du feuillage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



26/04/2016
66 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 120 autres membres